Quels usages pour les tablettes numériques ?

Quels usages pour les tablettes numériques ?

3 déc 2012

Pour sa onzième édition, Rennes Atalante et la Cantine numérique proposaient un Mobile Monday consacré aux tablettes numériques. L’occasion de faire le point sur les divers usages existants en la matière.

Plus intuitives que les ordinateurs, les tablettes numériques font le bonheur de nombreux utilisateurs. Les applications dédiées aux tablettes séduisent par leur facilité d’utilisation. Pour autant, quelles sont-elles ? Quels usages en font les détenteurs de tablettes ? Qui sont les « tablonautes » ? Autant de questions auxquelles des études ont tenté d’apporter des éléments de réponses.

Démultiplication et évolution des usages

A en croire l’étude du Hub de la Poste et celle de Médiamétrie, le profil type du tablonaute correspond à un homme urbain de plus de trente ans appartenant à la catégorie des CSP+. Par ailleurs, les tablettes auraient investi l’espace familial. C’est justement sur cette utilisation à domicile que s’est focalisée l’enquête d’Orange Labs. Aussi, d’après Sandrine Ville-Eber, sociologue en charge de ladite étude, les tablettes sont principalement utilisées pour communiquer, s’informer, acheter et jouer. Elles permettent ainsi d’être constamment relié au monde extérieur ; via la consultation de l’actualité, des mails et des réseaux sociaux notamment.

De même, l’étude met en exergue l’usage qui est fait des tablettes devant la télévision. Qu’elles accompagnent l’activité télévisuelle ou qu’elles viennent compléter le programme regardé. Les tablettes font alors office de « second écran ». Des applications, telles que Leankr, proposent d’enrichir la télévision en apportant des informations complémentaires en temps réel. Les usages qui sont faits des tablettes sont par là-même récréatifs. Pour autant, en se basant sur un échantillon relativement restreint et en se focalisant sur les usages privés, l’enquête a fait le choix de ne pas traiter des usages professionnels à domicile. Or, dans la réalité, la frontière entre ces différents usages est mince.

Optimisation des pratiques professionnelles

Désormais parties intégrantes du paysage numérique, les tablettes semblent avoir trouvé leur place aux côtés des ordinateurs et des smartphones. Tablette tactile la plus distribuée, l’iPad d’Apple est pourtant loin d’être la seule sur le marché. Bon nombre d’autres constructeurs proposent leurs propres modèles. Lancé par la société TazTag, le TazPad en est un exemple. Cette tablette Android a la particularité d’être dotée des technologies NFC (sans contact) et ZigBee, ainsi que de la biométrie et d’éléments de sécurité. Aussi bien destinée aux domaines de la vente, des transports, du maintien à domicile que des milieux bancaires et hospitaliers, la tablette répond aux besoins d’identification sécurisée des biens et des personnes.

Au final, c’est peut-être hors des murs de la maison que la tablette trouve tout son sens. Sur les lieux de travail notamment. Avec des applications telles que ArchiReport, les professionnels pourraient même ne plus s’en passer. Initiée par le créateur d’applications tactiles SeeMeCab, cette application est un véritable outil de suivi de chantiers sur tablette tactile. Elle permet entre autre de créer des compte-rendus de chantier qui peuvent directement faire l’objet de croquis, de photos et d’annotations sur plan. L’infographie réalisée par Le Hub prévoit même qu’en 2016, un tiers des tablettes devraient être achetées par des entreprises.

Vers de nouveaux usage(r)s ?

Mais les entreprises ne sont pas les seules à jeter leur dévolu sur les tablettes numériques. Alors que les problématiques relatives aux TICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement) se développent, certaines écoles commencent d’ores et déjà à s’équiper. Utilisées en classe, les tablettes permettent à l’enseignant de transmettre son savoir différemment. En plus de l’intérêt pédagogique, la tablette tactile convainc par son aspect ludique. Dans le cadre scolaire, l’outil pourrait ainsi servir de point de départ à l’apprentissage des élèves par le jeu. Tout en les sensibilisant aux nouvelles technologies.

D’autant plus qu’au-delà des supports habituels, un nouveau concept de tablette électronique a vu le jour. A mi-chemin entre la tablette et la console de jeu, l’OLPC XO-3 (One Laptop Per Child) a été conçu uniquement pour les enfants. De même, l’iPad mini, par sa taille, a de quoi conquérir le jeune public. Quant aux seniors, ils pourraient également se laisser tenter par la tablette. Plus simple d’utilisation que l’ordinateur, elle semble en effet être en mesure de s’adapter à tout type de public. Mais dans le cas de nos aînés, selon le livre blanc du projet Proxima Mobile, encore faudrait-il les accompagner dans leur transition au numérique.

Crédit photo : © rangizzz – Fotolia.com

Plus :
L’article du Mag sur le second écran

Billets similaires :

No comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Quels usages pour les tablettes numériques ? | Veille Technologique - [...] on lemag.lacantine-rennes.net Annuler la …